La roue tourne


Billets d'humeur / Saturday, September 12th, 2020

Un message que j’ai reçu récemment contenait cette expression.

Plus qu’une promesse, une menace.

Pour comprendre le contexte, il faut savoir que depuis mon billet Aliénation des mères 2.0, adieu je reçois chaque semaine des messages et témoignages de mères qui ont connu le burn-out parental, ou pire, à cause des dérives de la parentalité BPR (Bienveillante/Positive/Respecteuse). Ces témoignages, je les accueille toujours avec une grande émotion car ils me renvoient à ce que j’ai traversé. Je prends le temps d’échanger, d’accueillir, de partager, d’aide quand je le peux. Un jour, j’ai reçu un message bouleversant, d’une maman qui me disait qu’elle aurait aimé découvrir mon billet de blog avant d’essayer de mettre fin à ses jours. Ce jour là, comme beaucoup d’autres, la colère est montée vite et fort. Mais ce jour là, contrairement aux autres, je me suis saisie d’instagram et j’ai lancé #BalanceLeDogme en citant tout un tas de comptes : des comptes qui alimentent le dogme, en passant par les comptes qui surfent sur la vague BPR pour vendre jusqu’aux comptes de mères autant victimes que relais des dérives dogmatiques de la parentalité BPR.

Evidemment, j’ai lancé un pavé dans la marre en nommant directement des comptes. Evidemment, ce n’était pas forcément la meilleure forme de call-out (en même temps y a-t-il une bonne forme de call-out?). Evidemment, ça a backfired à mort. Pourtant, évidemment, plein de personnes m’ont dit “Mais oui, mais elle grave! Maintenant que tu le dis c’est évident alors que j’aurais pas forcément fait le lien! Mais oui à chaque fois que je vois un post d’elle apparaitre j’me sens tout de suite moins bonne maman… Le choc”. Donc bon, je suis mi-figue mi-raisin devant tout ça. Ca m’fait chier d’avoir blessé des personnes en voulant dénoncer un discours, et en même temps ça a aidé beaucoup de mamans à ouvrir les yeux. Bref.

Depuis du coup je reçois ponctuellement des messages, d’interrogatifs à haineux en passant par vinficatifs et passifs-agressifs sur cet épisode de ma vie de nano-influenceuse. Avec le fameux “la roue tourne”.

Fort heureusement, elle tourne.

J’ai survécu à la pédophilie, aux viols conjugaux, aux violence intra familiales, aux dérives fakemed… On m’a fait croire que je ne pourrais pas avoir d’enfants, j’ai connu deux fausses couches… J’ai cumulé 3 boulots étudiants en plus de ma bourse échelon 7 pour pouvoir aller au bout de mes études et passer mon concours… Bref, j’vais pas te refaire ma vie, sinon tu ne vas pas y croire, parce que là c’est que le début, mais je voulais juste te dire : ma roue à moi, elle a déjà tourné. Et fort heureusement.

Alors quand derrière ton écran tu me menaces d’un “la roue tourne”, j’ai juste envie de te prendre dans mes bras et de te serrer fort pour te dire “Oui je sais. Et tu verras, pour toi aussi elle tournera” en message d’espoir pour apaiser la haine qui t’anime et qui boue au fond de toi. Moi j’ai fait un soir une story cathartique après avoir accueilli la détresse d’une personne qui m’a renvoyé aux épreuves que j’ai moi même traversées. Je m’en suis expliquée et excusée. Mais toi, c’est quoi ton excuse pour me hate follow et me menacer en espérant me jeter un sort en disant que la roue tourne ?

Donc voilà, à toi, à vous, qui continuez de me suivre même si vous me détestez depuis ce jour là, à vous qui continuez de me surveiller parce que quand même faudrait pas qu’on laisse Madame Captain nous faire perdre des abonnées ou faire la promotion des VEO (comme si c’était le cas, mais bref, passons) : je vous fais un câlin. Internet n’oublie jamais, c’est bien vrai. On va me reprocher cet épisode à la moindre opportunité, je le sais. C’est pas grave. L’erreur est humaine mais le pardon divin. Alors à vous, encore une fois, câlin.

6 Replies to “La roue tourne”

  1. Tu acceptes aussi les déclarations d’amour et de “putain j’en ai suivi, des blogs et des instas de mamans ces – disons – 15 dernières années, le tien est définitivement et ultimement mon préféré”?

    Voilà, c’était juste pour info.

  2. Gros câlin à toi, qui morfle parce que tu as osé dénoncer des dérives qui peuvent tuer des personnes qui veulent bien faire. C’est grâce à ces dénonciations que l’on voit que ces gens, qui prônent la bienveillance, sont prêts à insulter, harceler et menacer dès lors qu’ils sont contrariés. Tout le contraire de la bienveillance, donc. 💖

    1. C’est le soucis effectivement de ces personnes qui prônent la bienveillance envers les enfants mais ne l’appliquent pas avec les adultes. Mais bon, comme dans leur vision du monde, l’enfant est supérieur à l’adulte, j’imagine que c’est kind of cohérent.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.