Après une fausse couche


Sexualité / Sunday, June 17th, 2018

Ambiance pour un premier article ^^’ mais c’est quelque chose que j’ai vécu récemment, je me suis dit que c’était encore le meilleur moyen de commencer #carthasismonamour 

Neil Patrick Harris Hello GIF by bubly - Find & Share on GIPHY

Je ne vais pas dire que c’est un sujet que je maîtrise car, d’une part, il y a autant de façon de réagir qu’il y a de femmes dans le monde ; et, d’autre part, je n’ai fait “”que”” deux fausses couches dans des contextes très différents. Je vais donc me contenter de parler de mon vécu et de mon point de vue uniquement, sans généraliser, en espérant que, peut être, ça fasse écho chez certain.e.s.

Ma première fausse couche

Rentrée scolaire 2013, mon année de stage, je fais une fausse couche ne sachant même pas que j’étais enceinte. Cette fausse couche, je l’ai vécue comme un signe du destin. En effet, atteinte d’une malade chronique multiviscérale #lyme, on m’avait avertie que ce serait peut être compliqué pour faire des enfants (notre souhait au Captain et moi). Donc cette fausse-couche, sous DIU, a été le signe qu’au final j’étais bien fertile, et j’ai réussi à convaincre le Captain que si bébé avait frappé à notre porte, c’est que c’était le moment de s’y mettre!

Le sexe après cette première fausse couche

Je ne vais pas m’éterniser sur le sujet car j’en reparlerai plus en détails dans un autre article, mais une fois la fausse-couche terminée et le DIU retiré, nous nous sommes mis assidûment à la tâche pour concevoir notre fils. Trois mois passés avec entrain et plaisir (promis, j’en reparle bientôt!)

via GIPHY

Ma deuxième fausse couche

Celle-ci remonte au début de l’année et m’a grandement impactée émotionnellement comme moralement (et donc sexuellement, cela va sans dire). Tout d’abord, il faut préciser que le Captain et moi avons tous les deux envie d’un deuxième enfant mais que nous ne nous sommes pas encore lancés dans les essais pour des raisons matérielles (finir les travaux de la maison, déménager pour y emménager, et ma reprise d’un travail salarié en septembre pour les principaux “freins”). Donc quand j’ai découvert que j’étais accidentellement enceinte j’étais autant ravie qu’angoissée. Le temps que je me décide à le dire au Captain, je faisais ma fausse couche. Que j’ai donc vécu toute seule car j’étais chamboulée par les hormones d’une part, et ce grand huit émotionnel d’autre part ! Énormément de culpabilité à base de “Si j’en avais parlé il aurait peut être tenu”, comme si le fait d’avoir caché cette grossesse le temps  de retrouver mes esprits avait tué mon bébé. J’étais au fond du gouffre.

J’ai donc passé dix jours sans sortir de mon lit à part pour l’école du grand et, il n’y aurait pas eu mon père pour prendre soin de moi, je crois que je n’aurais même pas fait un vrai repas par jour. Il m’a fallu presque trois semaines pour digérer cette fausse couche, l’accepter et en parler au Captain.

Le sexe après cette deuxième fausse couche

De base, j’ai une libido très fluctuante (ça aussi je t’en reparlerai dans un article dédié) qui peut nous amener à de longues périodes sans sexe. Après cette fausse couche, nous avons bien passé un mois et demi sans rien faire. Même être dans ses bras m’était difficile. Puis j’ai réussi à lui parler de la grossesse et de la fausse couche. J’ai réussi à en parler de manière plus générale, à ne plus me sentir coupable, et à remercie ma petite étincelle d’être passée par là, même de manière si fugace. Je me suis aussi mise au yoga quotidiennement pour renouer avec mon corps et perde mon petit bidon résiduel (j’ai encore beaucoup de mal à gérer mon syndrome prémenstruel car depuis mon ventre gonfle beaucoup plus qu’avant!)

En entamant ce process de renouer avec mon corps, en me pardonnant, j’ai donc pu renouer avec ma sexualité. Je dois avouer que les tests en couple pour le blog du Captain m’ont beaucoup aidée. Je crois qu’une des premières fois où nous avons refait l’amour, c’était pour le test du Bull Bag. Test qui m’a fait tellement rire! On a pleuré de rires ensemble, et tout était si naturel entre nous! Des fous-rires et du sexe, c’est tellement simple! Magique <3

via GIPHY

J’avais besoin de renouer avec le sexe par le rire. Je pense, non, je suis de plus en plus convaincue, que je n’aurais pas pu renouer avec le sexe autrement que par le rire. Aussi bizarre que cela puisse paraître, je crois que mon esprit avait besoin d’associer à nouveau le sexe avec une intimité positive et simple, pour finir de clore le chapitre grossesse non désirée et fausse couche.

Et aujourd’hui ?

J’ai eu une période d’une dizaine de jour où ma libido est revenue en force, pour mon plus grand plaisir (et celui du Captain). Comme on se l’est dit récemment, on a l’impression de vivre de nouvelles premières fois : premier massage, première pipe, premier cunni, première masturbation mutuelle, première levrette, etc… Bref, des nouvelles premières fois après ce qui a été pour moi une des plus grosses épreuves de ma vie de maman. Car oui, même si ce fut une étincelle fugace, je l’ai aimé de tout mon cœur. Une planche d’Heloïse Weiner resume ça à la perfection :

Un conseil

Si je peux me permettre un conseil : patience et acceptation.

Avec vous, avec votre corps, avec le départ et/ou l’explosion de votre libido, avec cette étincelle de vie qui est passée par là, désirée ou non.

Avec votre moitié et ses modifications physiologiques et psychologiques, ses besoins de parler ou au contraire de se replier.

 

10 Replies to “Après une fausse couche”

  1. 👍🏻ce choix de sujet pour 1 premier article est extrêmement courageux! La sincérité avec laquelle tu l’as abordé me touche beaucoup…
    😉

  2. Merci pour cet article !
    J’ai fait une FC aussi en septembre dernier. Je ne savais même pas que j’etais enceinte, j’ai appris les deux en même temps. C’etait Assez traumatisant. Et finalement, je ne m’en suis jamais vraiment remise… surtout quand en avril j’ai réalisé que « si ça avait fonctionné, on serait 3 ».
    Faut aller de l’avant, mais c’est plus facile à dire qu’a faire. J’ai mis du temps avant de recommencer à câliner après ça, et même maintenant ce n’est plus vraiment comme avant.
    Vivement les vrais essais bébé chez nous 😏😏😏
    Bon courage pour les essais de votre second petit pirate 😘

    1. “Si ça avait fonctionné, on serait 3” Mon coeur s’est serré en lisant ça. Je comprends tellement!
      “Si ça avait fonctionné” je pourrais annoncer la grossesse à tout le monde car le premier trimestre serait révolu et je pourrai entamer l’été avec sérénité et fêter mes 30 ans le ventre rond, comme j’en ai toujours rêvé… Au lieu de ça, je fêterai mes 30 ans le ventre plat, comme c’était prévu. C’est mesquin la vie parfois :/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.