32 au test de pureté


Billets d'humeur / Monday, June 25th, 2018
Avant de commencer à lire ce billet, je t’invite à faire toi-même le test de pureté afin de mieux comprendre de quoi je parle dans cet article. Bon test !

La première fois que j’ai fait ce test, c’était avec mon ex-malsain (y en eu un, ça a duré trois ans, le premier à qui j’ai confié que j’avais été touchée gamine, il s’en est servi contre moi pour me faire culpabiliser et me forcer à faire des choses que je ne voulais pas faire ; bref, un être abjecte qui a longtemps endommagé ma sexualité, ma confiance en moi et qui a détruit une partie de la personne que j’étais avant lui… en bref, un pervers narcissique). Pour te faire un tableau rapide, il est “tombé amoureux” de moi parce que j’étais une fille simple, normale et spontanée, du genre qui regardait le 20h en dînant, qui cumulait deux boulots étudiants, et avait des bonnes notes à ses partiels. La première fois que j’ai fait ce test, donc, j’étais en troisième année de licence avec tout ce que ça peut impliquer de vie festive estudiantine et sexuellement active depuis 5 ans.

Pourtant, la première fois, j’ai eu 32.

What can I say ? ^^’

Je ne buvais jamais d’alcool et avais eu jusque là une vie amoureuse (et sexuelle, je ne distingue pas l’une de l’autre (enfin si, je les ai distingué durant une période, ce qui a amené un protestant a rompre son voeux de chasteté avec moi #oups)) très stable. Le plus fou que j’avais fait à cette époque c’était masturbation au volant, et levrette dans les champs #premieramour

Depuis, bien évidemment, mon score a évolué, notamment parce qu’ExMalsain m’a pas mal contrainte à essayer des choses, mais aussi parce qu’après avoir rompu avec lui, je suis partie loin en année Erasmus et j’ai eu besoin de me redécouvrir et de redéfinir les limites de qui j’étais.

Ma fin d’Erasmus et le retour en mode Woo Girl #HIMYM

Bien que mon score ait à un moment avoisiné les 200 points au cours de cette reconstruction, j’ai toujours majoritaire 32 dans ma tête. Même quand j’arrivais au 200, mon fort intérieur restait à 32. Et même aujourd’hui, alors que mon homme est blogueur sextoys et que je m’y mets également, je me surprends régulièrement à avoir des réflexes digne de moi à l’époque où j’avais 32 (comme par exemple, être super mal à l’aise quand ma copine m’explique que le nez très imposant de son nouveau chéri a changé la saveur des cunni pour elle ; c’est hilarant, mais mon premier réflexe a été “Ew! TMI!” ^^’)

Quand j’y réfléchis, si je me suis lancée dans l’aventure d’un blog de maman qui parle aussi de sa sexualité (en plus de mes interventions chez le Captain de temps à autre) c’est quelque part aussi pour les femmes qui ont toujours 32 dans leur tête mais qui ont une vie une sexualité loin de ces 32 points! Une sorte de catharsis pour moi qui travaille à renouer avec ma féminité et ma sexualité après des dommages dont certains auront mis plus de 20 ans à guérir. J’espère parvenir à harmoniser tout ça de manière cohérente pour profiter à 200% de mon Catpain et de nous <3

Life goal #TheNotebook

 

2 Replies to “32 au test de pureté”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.